Comment cultiver le kiwi ?

Comment cultiver le kiwi ?

Plante grimpante originaire de Chine, le kiwi est très cultivé en France notamment dans les régions Rhône-Alpes, Aquitaine et Midi-Pyrénées. Résistant au froid et aux maladies, il se plante en sol profond et riche, de préférence dans un endroit ensoleillé. Comment cultiver le kiwi ? Voici nos conseils et astuces.

Les caractéristiques du kiwi

Aussi appelé « groseille de Chine », le kiwi se présente sous la forme d’une plante grimpante aux longues lianes. Ses feuilles en forme de cœur et ses fruits apprécient les climats tempérés. Le kiwi résiste aussi bien à la chaleur qu’au grand froid (jusqu’à -25°C en moyenne). Seules les gelées tardives du printemps peuvent lui être fatales. Ovoïdes, bruns et recouverts d’un duvet, les fruits surviennent sur les pieds femelles, pour un maximum de vitamine C.

Le sol et les conditions optimales

Le kiwi aura tout le loisir de s’épanouir dans un sol frais, riche, profond et poreux. Il est recommandé de bannir les terres calcaires et trop humides. C’est dans un potager à l’abri des vents et au chaud que le kiwi évoluera le mieux, avec un treillage, sur une pergola ou contre un arbre.

Astuce : à l’automne, apportez une fumure aux pieds de kiwi. Cette plante vigoureuse peut rapidement épuiser le sol.

En pratique : la plantation du kiwi

La plantation du kiwi peut se faire tout au long de l’année, hors gel. Afin d’assurer la bonne pollinisation de l’espèce, optez pour un plant mâle et un plant femelle.

  • A savoir : pour 1 plant mâle, vous pouvez planter jusqu’à 5 plants femelles.

Etape 1 : creuser le trou de plantation, 50cm de profondeur et de largeur minimum

Etape 2 : planter chaque pied en les espaçant de 4 à 6 mètres. Pour cela, placer la motte au centre du trou.

Etape 3 : compléter d’un compost bien décomposé et tasser au pied puis arroser.

Au même titre que le mildiou peut toucher la pomme de terre, le kiwi peut être atteint du chancre bactérien identifié en 1984 au Japon. Aussi appelé « pathovar actinidiae », il peut se propager via la sève des plantes. Pensez donc bien à nettoyer vos outils de taille, surtout d’août à novembre. Il se caractérise par des tâches nécrotiques entourées d’un halo jaune sur les feuilles. Sur le bois, vous pourrez observer un liquide gommeux blanchâtre ou bunâtre.

 

Reconnaître le pied mâle et le pied femelle

Le pied mâle comporte des fleurs blanc crème parsemées d’étamines jaunes dorées. Les fleurs du pied femelle, elles, sont de couleur blanche. Le pied mâle est beaucoup plus florifère que le pied femelle.

28 septembre 2018Lien Permanent Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *