Zoom sur la mallette KIWI

Zoom sur la mallette KIWI

 

Il est difficile de sensibiliser les jeunes aux risques qu’ils encourent lorsqu’ils écoutent de la musique amplifiée à répétition. Les conséquences peuvent être désastreuses, en particulier avec un casque d’écoute. En effet, celles-ci ne se font sentir que des années plus tard, lorsqu’il est souvent trop tard pour y remédier. La mallette KIWI permet de sensibiliser les enfants dans les établissements scolaires. Zoom sur cet outil pédagogique.

Une mallette de sensibilisation pour protéger l’audition des enfants et adolescents

La mallette KIWI a été développée par Bruitparif, avec le soutien de l’Agence régionale de santé d’Île-de-France, du Conseil régional d’Île-de-France, de l’ANSES et de la fondation Agir pour l’audition.

Elle a deux objectifs :

  • Sensibiliser les jeunes : Le message de sensibilisation s’adresse aux jeunes collégiens et lycéens. Il les pousse à la réflexion sur leur pratique d’écoute de musique amplifiée, notamment au casque ou avec des écouteurs.
  • Recueillir des données : la mallette récolte des données anonymes à la fois sur la quantité et la qualité des pratiques d’écoute de la musique par les jeunes. Ces données serviront aux scientifiques pour évaluer les risques et proposer des solutions pour lutter contre la surdité
    et les autres troubles auditifs.

Le contenu de la mallette KIWI

Une mallette KIWI contient seize tablettes numériques, équipées chacune d’un casque. Les supports interactifs téléchargés sur la tablette permettent aux élèves des établissements scolaires de pratiquer des tests individuels sur leur niveau habituel d’écoute. Les élèves répondent également à un questionnaire sur leur manière d’écouter de la musique.

Pour compléter la sensibilisation, la tablette contient une vidéo recensant les témoignages de jeunes gens souffrant de troubles auditifs occasionnés par l’écoute de musique à très haut volume. Ces derniers insistent sur les conséquences que cela a dans leur vie quotidienne.

Mallette Kiwi

Les risques auditifs encourus

L’écoute de musique au casque à un trop fort niveau provoque :

  • Des pertes auditives : les personnes qui en souffrent n’entendent plus aussi bien qu’une personne non atteinte par ce trouble. Elles peuvent être légères, moyennes, sévères ou profondes et toucher une ou les deux oreilles.
  • Des acouphènes : la personne « entend » des sifflements, bourdonnements sans qu’aucun stimulus extérieur ne les provoque.
  • De l’hyperacousie : la personne qui en souffre ne supporte plus le bruit, quel qu’il soit, et le moindre bruit peut entraîner des douleurs au niveau de l’oreille.

En France, l’INSERM a évalué en 2015 que 40 % des personnes âgées de 12 à 35 ans étaient exposées à un niveau sonore pouvant provoquer des traumatismes auditifs.

8 septembre 2020Lien Permanent Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *